GESTION DE LA CRISE

   

    Gérer une crise nécessite, pour ne pas aller à la catastrophe, une préparation minutieuse, tant l'improvisation en certaines circonstances peut faire autant de dégâts que le sinistre initial.                                                                                                                                                                                         

    Plutôt que de décrire les besoins en terme de profil de poste (par exemple un ingénieur système) on décrit une tâche en tâches élémentaires qui elles nécessitent des compétences plus morcelées : par exemple savoir "booter" un serveur. Il suffit alors de décrire les compétences nécessaires aux tâches élémentaires et de questionner tous les acteurs potentiels pour référencer tous leurs savoirs élémentaires. Au moment d'une crise où l'on ne dispose en général que d'une fraction souvent faible du personnel la gestion des ressources est alors optimale car il est possible de faire faire une tâche par une personne différente de celle qui la réalise habituellement (par exemple un DSI peut assurer la communication externe).

    Pendant la crise, une équipe spécifique doit fonctionner et agir pour gérer la communication interne et externe. La mission de cette équipe est de centraliser, regrouper et rediffuser les informations en relation avec le nouveau mode de fonctionnement de l'entreprise.  Elle agit en osmose complète avec le QG de crise.

    Elle doit mettre en oeuvre :

le Plan de communication interne

  • Diffusion des consignes opérationnelles.
  • Diffusion de l'informations générale.
  • Communication avec les organismes dirigeants.

Le Plan de communication externe

  • Communication vers les clients.
  • Communication vers les fournisseurs.
  • Communication vers les partenaires.
  • Communication vers les autorités de tutelle et de contrôle.
  • Communication vers les actionnaires.
  • Communication vers les pouvoirs publics.
  • Communication vers le public et les médias.

 

    Tous ces communications peuvent être préparées. Le contenu de la communication sera évidemment adapté au cas d'espèce mais une grande partie peut être préparée et examinée tant du point de vue du vocabulaire à employer que des conséquences juridiques qui peuvent en découler.

     

 Un schéma possible d'oganisation pendant une crise

Pour gérer une crise il faut mettre en place une organisation spécifique autour de groupe sou d'équipes avec :

  • des moyens de communication alternatifs
  • une logistique adaptée
  • des circuits d'information et de décision courts
  • de nouveaux rôles pour les acteurs dans le but de maximiser l'efficacité de la structure par le déploiement des compétences "cachées".

 

 

 

    C'est l'accusé de réception qui est l'essentiel de la communication en tant qu'elle est, non pas significative, mais signifiante (Jacques Lacan)

    Le Préfet Lépine donne des indications au Président de la République, Armand Fallières, pendant la crue de 1910.

 

 

 

     

    Gérer une crise c'est courir derrière le temps

     

     

     

    Gérer une crise c'est devoir prendre un maximum de décisions dans un minimum de temps

     

     

     Improviser c'est faire de l'équilibrisme avec des enclumes

     

     

     

    Les compétences sont multiples et diverses. Elles sont souvent inexploitées en temps normal ce qui est naturel. En temps de crise, pour pallier la raréfaction des personnels l'idée est de mobiliser toutes les compétences "cachées".