DOCUMENTS

   

    Vitesse de montée de la Seine.

    La crue de 2016 a encore montré une fois de plus l'ignorance partielle des faits historiques. Dans les explications données par les pouvoir publics, le scénario de crue était d'une montée de trois mètres en une semaine, ce qui aurait du permettre de... voir venir.

    Dans les faits la Seine peut monter très rapidement, comme le montre le graphique ci-dessous concernant les trois plus importantes inondations de Paris au XXème siècle, celles de 1910, 1924 (complètement oubliée) et 1955. On peut constater que les vitesses sont impressionnantes.

    Z2014-NEFTIS-Graphique-Resultant-I.jpg

     

    Plan des inondations de 1910 et 1658

     

     

    Les plans disponibles sur le web sont de mauvaise qualité graphique rendant leur utilisation difficile. Nous avons repris le plan Boreux-Tur tel qu'il figure dans le rapport d'Alfred Picard du 30 juin 1910. Nous y avons substitué un fond de carte de Paris en l'an 2000 sans toponymie. Les contours des différentes crues ont été redessinés.

     

   (11 M)

    Plan de l'inondation de 1658 sur un plan d'époque

     

    Un plan contemporain de l'inondation de 1658 est disponible : c'est celui de Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville datant de 1643. Le report de la crue est fait à partir des tracés du Plan Boreaux-Tur. On voit particulièrement bien que la crue suit l'ancien bras de la Seine au nord. La crue se confond d'ailleurs avec les fossés de l'enceinte de Charles V dans la partie nord-est de la ville.

    (1,8 M)

     

    Plan de l'inondation de 1740 sur le plan de Buache

     

    Philippe Buache, cartographe membre de l'Académie des Sciences a établi un plan de l'inondation de 1740. L'auteur explique dans deux cartouches sur le plan même les limites de son travail. Il évoque la dernière crue significative don't il a connaissance à savoir celle du 5 mars1711 (qui atteignit tout de même 7,77 m au Pont d'Austerlitz ce qui en fait la quatrième crue en importance dans les recensements). La crue du 26 décembre 1740 atteignit la respectable hauteur de 8,05 mètres ce qui la situe juste derrière la crue de 1658 et celle de 1910.

 (1,2 M)

     

    Plan de l'inondation de 1740 sur le plan de Turgot

    Paris-Plan de Turgot Bonamy-2-I.jpg

     M Bonamy a produit sur l'inondation de 1740, une très intéressante description qui rapporte également des faits relatifs à des inondations très antérieures comme celle de 1658.

    On trouvera sur ce lien une édition nouvelle annotée et aisée à lire si on se rapporte aux annotations coordonnées portées à la fois sur le plan de Turgot et sur le texte de M. Bonamy.

          (47,4 M)

    Plan de l'inondation de 1802 sur le plan de Bralle

     

    Le plan ci-contre remplace le précédent qui était de qualité médiocre. La surface en rose matérialise les zones inondées alors que la couleur verte symbolise l'inondation des caves. Cette inondation est importante mais elle n'a laissé que peu de trace dans la littérature. Elle est intervenue alors qu'il n'y a eu aucun événement météorologique exceptionnel. On peut lire dans le rapport que Bralle fit en 1802 des détails très précis sur les zones inondées (hauteur des eaux en différents points par exemple). Rapport du citoyen Bralle.

    (2,6 M)

     

     

    Plan de l'inondation du métro en 1910

    Le métropolitain a été inondé pendant la crue de 1910. La cause principale était qu'il était largement en cours de construction, tout particulièrement le tronçon Nord-Sud qui a été envahi par les eaux au niveau du boulevard St-Germain : l'eau a alors remonté par effet de siphon jusqu'à la Gare St-Lazare et c'est à cette occasion que ce quartier a été noyé. Le plan ci-contre est celui tiré du rapport spécifique de Fulgence Bienvenüe, qui fait partie du rapport général d'Alfred Picard. Le plan y est de mauvaise qualité, très jauni et les couleurs passées. Il a fait l'objet d'une restauration le rendant plus lisible. On notera que les lignes de couleur vertes sont en cours de construction à cette époque.

    (8,83 M)

 

    Rapport Général d'Alfred Picard

    Le rapport d'alfred Picard, sur les causes de l'inondation de 1910 et qui décrit les mesures à prendre est un véritable document de référence dont on peut s'inspirer comme modèle aujourd'hui. Il a été établi en quelques mois par des ingénieurs et scientifiques de haut rang. Il comporte une vingtaine de chapitres dont certains restent d'actualité. La rapport original a été soumis à un logiciel OCR et il est ici présenté sous format PDF standard, permettant les réutilisations et les recherches par mots clé.

    (387 K)

    Rapport sur le Métro par MM Bienvenüe Hétier

    Le rapport ci-dessous décrit les conséquences de l'inondation sur les infrastructures du métro (PDF standard) [281 k]

    VignetteBienvenue.jpg

    1. Annonce des crues dans le bassin de la Seine
    2. Quais de Paris.
    3. Égouts de Paris.
    4. Evacuation et destruction des gadoues à Paris.
    5. Evacuation des matières de vidange à Paris.
    6. Ponts de Paris.
    7. Chemin de fer du quai de rive gauche, entre les gares d'Austerlitz et du quai d'Orsay (Réseau d'Orléans).
    8. Chemin de fer du quai de rive gauche entre la gare des Invalides et les fortifications (Réseau d'Etat).
    9. Chemin de fer métropolitain de Paris.
    10. Chemin de fer Nord-Sud de Paris.
    11. Tramways de Paris et de la banlieue.
    12. Grandes lignes de chemins de fer d'intérêt général aboutissant à Paris et lignes de banlieue.
    13. Communications télégraphiques (Paris et banlieue).
    14. Communications téléphoniques (Paris et banlieue).
    15. Distribution de l'électricité à Paris (Usines et canalisations).
    16. Distribution du gaz d'éclairage à Paris (Usines et canalisations).
    17. Distribution d'air comprimé à Paris (Usines et canalisations).
    18. Questions diverses relatives aux communes suburbaines.
    19. La crue récente dans ses rapports avec la question forestière et avec celle du gazonnement.
    20. Travaux susceptibles de réduire l'intensité des crues dans le bassin de la Seine, spécialement à Paris et dans la banlieue.

    Nous avons effectué le même travail de transformation en format PDF pour certains rapports de sous-commissions particulièrement intéressants et restant d'actualité.

    La crue de la Seine en 1910 dans ses rapports avec la question forestière

     

     

     

    Le rapport M. Daubrée est disponible sur internet sous un format PDF ne permettant ni recherche ni reemploi. Le rapport a été tranformé en format texte puis en PDF complet disponible en cliquant sur la vignette.

    (338 k)

  

     

La Bibliothèque d'Alexandrie (reconstitution)